Encouragez les managers à s’impliquer dans la formation de collaborateurs.

La cohésion, la fidélité et la stabilité d’une équipe sont des éléments décisifs pour réussir. C’est vrai dans la vie, dans le sport et dans les couloirs de toutes les entreprises. Pour assurer cette cohésion, limiter le turnover et permettre aux collaborateurs de trouver plus de sens à leur travail, le manager dispose de plusieurs clés. L’une d’entre elles est la formation.

implication des managers dans la formation de leurs collaborateurs

La formation des collaborateurs, un enjeu capital pour les managers

Si toutes les fonctions RH ont pleinement conscience des avantages de la formation, ce n’est pas le cas de tous les managers.

À cela s’ajoute le fait que la formation n’a pas la même place dans toutes les entreprises. Toutes les entreprises ne sont pas des entreprises qui font de la pédagogie. Pour certaines, c’est un atout essentiel, vital. Pour traduire leur conviction en actes, elles font le choix concret de créer un service de formation interne, elles considèrent le développement des compétences de leurs collaborateurs comme un atout majeur. Pour d’autres, à l’inverse, la formation peut sembler peu importante.

Dès lors, on comprend que tous les managers n’ont pas la même implication dans la formation de leurs collaborateurs et n’ont pas le même “réflexe formation” vis-à-vis de leurs équipes.

Stimuler le réflexe formation chez les managers

Le secteur de la formation est plus riche et plus diversifié que jamais.

Avec une offre abondante et des outils toujours plus perfectionnés, la formation a ouvert un champ des possibles qui permet à chacun d’entre nous d’élargir son spectre de compétences de manière optimale, aussi bien en présentiel qu’à distance, avec le succès des classes virtuelles.

Toutes les conditions sont donc réunies pour favoriser un “réflexe formation”, d’autant plus que les entreprises disposent en moyenne d’un budget dédié à l’apprentissage, souvent compris entre 2 et 5% de la masse salariale.

La question est : qui doit avoir le réflexe ?

En réalité, tous les acteurs concernés doivent y penser : le salarié lui-même, le service formation quand il existe, le responsable RH… et le manager le plus proche de son équipe.

Au quotidien, sur le terrain ou à distance lorsque les événements l’imposent, le bon manager doit être en mesure de dresser l’inventaire des compétences requises pour que son équipe atteigne les objectifs. En procédant à cette analyse, il pourra mettre le doigt sur les éventuelles lacunes à combler, à court ou à moyen terme.

Afin de maintenir la cohésion évoquée ci-avant, il peut agir et proposer des formations appropriées aux différents membres de son équipe. Mais pour ce faire, il doit être en mesure de définir lui-même les objectifs de compétences. Et selon la structure dans laquelle il évolue, il doit évidemment respecter le circuit instauré dans l’entreprise pour valider ses requêtes.

Inciter l’implication des managers dans la formation des collaborateurs

Certaines entreprises ont fait un choix stratégique que nous trouvons intéressant : elles ont responsabilisé les managers à la formation de leurs collaborateurs en intégrant cet aspect dans la part variable de leur salaire.

Avec toutes les nouvelles plateformes conçues pour la formation, les managers peuvent réellement s’intéresser au contenu de la formation – et pas seulement en lire l’intitulé – et suivre très concrètement le gain de compétences.

Si la formation s’étale sur une longue période, le manager et l’apprenant peuvent faire un point régulier sur l’évolution de ce dernier et sur ce qu’il a déjà “sous le coude” au profit de l’équipe.

Avec ce type de suivi, le manager assume une mission qui s’inscrit parfaitement dans ses fonctions : il stimule les compétences de ses collaborateurs au profit d’un résultat collectif.

Si vous recherchez des profils en top management, Molitor International Conseil est le cabinet qu’il vous faut. Découvrez nos solutions de recrutement pour trouver celle qui correspond à vos besoins !