L’AFMD (Association française des managers de la diversité) a adressé six propositions pour mobiliser les candidats et candidates à la présidence afin de faire de la diversité au travail la priorité du prochain quinquennat.

electiion AFMD propositions diversité au travail

L’AFMD souhaite mettre cette question sur le devant de la scène à l’occasion de l’élection présidentielle en adressant six solutions concrètes aux candidats. Leur objectif ? Prévenir et lutter efficacement contre les discriminations de toutes sortes sur le lieu de travail et construire un environnement de travail ouvert, mixte et inclusif.

[Proposition 1]

Nommer un·e référent·e "Diversité et inclusion".

La première proposition porte sur la désignation, dans toutes les entreprises de plus de 250 salariés, d’un référent “Diversité et inclusion”, sur le modèle des référents handicap ou harcèlement sexuel existants.

Ce référent veille à l’efficacité de la politique de non-discrimination, de diversité et d’inclusion de son organisation et a un rôle de conseil et d’expertise auprès des instance de direction, des personnels des ressources humaines, des représentant·es du personnel et des managers.

[Proposition 2]

Une formation plus approfondie sur la non-discrimination à l'embauche.

L’AFMD souhaite la création d’un référentiel commun de formation : « Il s’agira de recenser les étapes les plus couramment observées dans le cadre du recrutement et de définir, pour chacune de ces phases, les acteurs susceptibles d’être concernés ainsi que les principaux enjeux et points de vigilance », détaille-t-elle sur son site.

Elle recommande également la mise en place d’un dispositif de soutien financier pour permettre aux entreprises de financer ces formations.

[Proposition 3]

Un module d’enseignement pour lutter contre les stéréotypes dès le lycée.

L’AFMD souhaite l’intégration d’un module d’enseignement obligatoire dès le lycée pour lutter contre les stéréotypes liés au genre, à l’origine présumée des personnes, à l’appartenance religieuse réelle ou supposée, à l’apparence physique (tatouage, corpulence, etc.), à l’état de santé, au handicap ou encore à l’âge par exemple.

[Proposition 4]

Une enquête nationale pour favoriser la mixité des métiers.

L’AFMD souhaite mener une enquête nationale qui permettrait d’identifier les moments clés de la scolarité ou des études supérieures au cours desquels les choix d’orientation se construisent et prédéfinissent les futurs choix de filières/carrières.

Cette enquête permettrait, notamment, de mesurer l’impact de la parentalité sur les carrières et la masculinisation ou la féminisation de certaines professions.ainsi que de rechercher les facteurs de biais dans ces choix.

[Proposition 5]

Intégrer la diversité dans les systèmes de notation extra-financière des organisations.

Cette proposition consiste à valoriser les actions des organisations en matière de diversité et d’inclusion en les intégrant dans les indicateurs de rapports extra-financiers.

« Ces indicateurs ont vocation à être intégrés au Code des marchés publics et au code des marchés financiers de manière à faire de la lutte contre les discriminations, de la promotion de la diversité et de l’inclusion un critère de choix d’achat ou d’investissement » explique l’AFMD.

[Proposition 6]

Organiser une campagne gouvernementale annuelle d’information et de promotion de la diversité au travail.

Enfin, l’AFMD recommande au gouvernement d’organiser une campagne annuelle d’information et de promotion des initiatives des organisations et de prévention des discriminations en milieu professionnel.

Sur le principe du “name and shine”, cette campagne valoriserait les initiatives les plus exemplaires des organisations et rappellerait les enjeux et intérêts à lutter contre toutes formes de discrimination.

Consultez ici les propositions de l’AFMD !

Vous êtes recruteur ? Molitor International Conseil vous aide à trouver des candidats. Consultez ici nos services